Cette après-midi, je me suis mis mon fils en bandoulière en écharpe et d'un pas métro décidé, je suis allée zyeuter les lumignons de Noël de la Grand-Ville d'à-côté.

Et bien sûr, j'ai poussé cette porte-, nichée dans un "passage aux oignons" que je chéris tendrement.
Et comme la bloggueuse "demoiselle-dame qui tient boutique" est une copine, j'ai eu droit à un thé bien délicieux (au fait c'était quoi ce thé ?) et un carambar à la cerise. Si c'est pas du privilège ça ! (j'adoooore les privilèges, et j'adoooore dire j'adoooore !).

Et comme c'est bientôt Noël, je suis repartie avec ça :

 IMGP0642IMGP0644IMGP0646

J'étais à deux doigts de prendre ça, et puis ça, et puis encore ça, d'autant qu'aujourd'hui c'était vente privée (et que pour les ventes privées Mamz'Elle Etc. ne rigole pas : c'est une vraie affaire à faire !).

Le plus dur maintenant, ça va être de les offrir. Je ne suis pas sûre d'y arriver (sauf pour les théières : j'ai déjà la mienne. Il y en a une que je glisserai sous le sapin pour "ma" Demoiselle L. Ce qui fait déjà deux (je répète, je suis maîtresse, je sais compter !), et comme je ne compte pas ouvrir un petit bistrot... tout de suite...).

Le pire, c'est que je ne peux pas compter sur mes Grenouillettes pour me contraindre : oh Maman c'est trooop joli ! Où va-t-on bien pouvoir le mettre ? (non ma Chérie pas dans ta chambre !... je les connais, je les vois venir !).

Petit à petit, notre chez-nous devient total-look Etc. Dans la toute petite chambre de Grenouillou il y a déjà ça qui vient de là :

IMGP0639MobileMano

IMGP0647IMGP0648

Chaque fois que je pousse la douce porte de sa boutiquette, le temps suspend son vol, les tourments s'apaisent. Je siroterais sa voix douce et apaisante son thé des heures durant.

Dehors il peut faire froid, qu'est-ce qu'on se sent bien chez toi !

La Grenouille Earl-Grey