mardi 2 novembre 2010

lA rAge

Une semaine que j'ai la rage à fleur de peau. Celle qui me ceinture et prend corps et me prend à bras le corps et me transforme en mégère non apprivoisable, en harpie, en Gorgone. Celle qui vomit ses vipères, celle qui tempête, la narine retroussée, pleine d'un mépris nauséabond, celle qui crache un venin corrosif et bien visé, celle qui casse et fracasse, plus caustique que la soude. Celle que je ne musèle pas, qui me fait pantin et me laisse désabusée, essoufflée et honteuse. Tellement honteuse.Je la connais depuis toujours cette... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 00:53 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

lundi 1 novembre 2010

ma Vieille Dame

Une vieille dame s'éteint et ça ne me fait rien. De loin, on dirait bien que ça ne me fait rien. De près, je n'en sais rien. De près je guette, je scrute, j'attends; je ne vois aucun remou. En surface. Mais je ne me crois pas. Alors j'attends, je m'observe, je tâte le leurre. Je ne décèle rien, pour l'instant.Mais...Mais j'ai mal à la dent. Celle du haut, au fond à droite. Rien qui ne se voie, pas de trou ni d'enflure, mais une inflammation sévère qui me fait douiller plus qu'une contraction de fin de travail. Une douleur qui... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 23:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
samedi 1 mai 2010

La grEnOuille, pOurcÔa ?

Généalogie d'un p'tit nom comme une seconde peau. Quand j'étais toute petite, à peine sortie du ventre (ça m'est arrivé, il y a bien longtemps), ma mère (c'est toujours la faute des mères, je me répète je sais bien) avait confectionné de ses petits doigts une grenouillère pour sa bébée. J'étais sa grenOuille. Avais-je six mois ? Même pas sûre.Des années plus tard, à peine sortie de l'adolescence (c'était il y a longtemps même si j'ai l'impression parfois de pouvoir le toucher encore du bout du doigt), un... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 11:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
samedi 10 avril 2010

Où tout s'accélère

A la demande générale donc (même que j'en suis toute flattée et cramoisie), un autre chapitre de ma courte vie ... Un peu avant mon premier quart de siècle, j'ai rencontré dans les escaliers "un" que j'avais déjà croisé à un péage. Sauf que cette fois on est resté un peu collé... Juste après mon premier quart de siècle (et le sien aussi d'ailleurs), mais alors tout juste après, quelques jours à peine, une petite graine est venue se nicher là, sous mon nombril. Quelle drôle d'idée ! Mais quelle drôle de chouette idée ! Ca... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 21:11 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 8 avril 2010

mÔa, ma vie, mon oeuvre

Il y a tellement longtemps que je ne sais plus quand, Lili O. voulait connaître le parcours de formation de certaines, dont j'étais. Alors voilà. Quand j'avais huit ans, je voulais être institutrice. Et je préparais des dictées et des exercices de grammaire avec mes J'aime Lire. Surtout le n° 4, "la maison de Cornélius" (que je cherche désespéremment d'ailleurs, il fait partie du petit nombre que je n'ai plus... si vous le croisez, je donnerais cher pour le lire à nouveau !). Quand j'avais neuf ans, j'ai lu mon... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 22:59 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 22 janvier 2010

H . . ommeS

Elle rebondissait sur ses femmes en dévoilant ses hommes. Et je copie... Vous pardonnerez certaines redites. Des hommes qui me taquinent la pupille, me rincent l'œil, plutôt éphèbes, d'autres qui me touchent, qui m'émeuvent, qui me chamboulent, voire qui me bouleversent, plutôt marins, pour un rôle, une image ou un geste. Devant eux, je me tais, je fais ma fleur bleue... En vrac & dans le désordre, les premiers qui me viennent à l'esprit     Et puis, évidemment, mais toute évidence est bonne... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 22:38 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 29 décembre 2009

Celle(s) que je suis

Mes p'tites fondations, les barreaux de mon échelle, les marches de mon escalier (en colimaçon). Ce que je sais de moi se niche quelque part par là. C'est parfois vieux, c'est parfois loin, parfois ça n'existe plus dans mon aujourd'hui, mais c'est mon socle, le solide sur lequel je rebondis. Ce que je suis, et tous mes mythes aussi.    (un p'tit clic sur l'image pour en savoir un peu plus- en cours de "liage") Et vous, qui êtes-vous ?
Posté par ZeFrog à 01:10 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 25 décembre 2009

Les visiteurs du vendredi

Cette année c'est un Noël du vendredi. Mais quand j'étais petite, c'était toujours Noël des mercredis. Ce générique me plonge dans une nostalgie extatique encore plus vibrante que le générique de La petite maison dans la Prairie, c'est dire... que j'aimais l'entendre, comme je l'attendais ... ça me faisait rêver. Générique - Les Visiteurs De Noël Je crois que je n'ai pas beaucoup grandi... Joyeux-Joli Jourd'hui à Vous, de passage ou "d'install' "
Posté par ZeFrog à 21:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 11 juin 2009

C'est l'heure...

Le plus souvent je suis lapin d'Alice, les jambes trotteuses et l'œil sur le trotteur. C'est le pittoresque de mon quotidien.En mon "fort intérieur", je suis papier à musique, presque métronome. Le rideau tombe au millimètre près.C'est l'heure !Dans ma légende de moâ-même, j'accroche à mes lunaisons une explication toute calendaire. Je suis fille de la nuit et de l'hiver, amerrie après minuit une nuit de décembre. C'était presque l'année prochaine, mais pas encore. C'était déjà demain depuis une heure et dix minutes. Fille... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 23:31 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 6 mars 2009

Jeanne-Marie et moâ

Jeanne-Marie et moâ, donc, ça a commencé petite. Petite pour moâ.Elle devait avoir l'âge que j'ai aujourd'hui, et je devais avoir l'âge que le Piou a aujourd'hui quand ses premiers refrains ont commencé à balancer mes premières danses.Il y eut Méli-Mélo d'abord, donc. Puis après, mon premier disque. Je regardais la pochette comme un tableau du douanier Rousseau. J'y passais des heures.Madame la Girafe, c'était moâ. Va savoir pourquoi ! Mais c'était moâ. Identification totale et immédiate. Question de longueur de cou, probablement. ... [Lire la suite]
Posté par ZeFrog à 17:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :