Denis Hopper ne pétaradera plus avec avec nous. Il a définitivement éteint les gaz cet après-midi.
Die to be wild ?